You are currently viewing Covoiturage et assurance : est-ce obligatoire ?

Covoiturage et assurance : est-ce obligatoire ?

À la fois économique et écologique, le covoiturage a le vent en poupe. De plus en plus de conducteurs et de passagers pratiquent le covoiturage pour réduire leurs coûts de transport et leur empreinte écologique. De même, ce mode de transport est encouragé par les pouvoirs publics avec la mise en place d’aires de covoiturage. Mais qu’en est-il des assurances ? Faut-il souscrire à une assurance particulière pour faire du covoiturage en toute sérénité ?

Existe-t-il une assurance covoiturage ?

Loin d’être une activité professionnelle, le covoiturage est une offre de transport désintéressée, basée sur de l’entraide. Il n’est donc pas régi par les mêmes obligations que les taxis et VTC en matière de rémunération et d’assurances.

La responsabilité civile pour vous et vos passagers

Le conducteur a l’obligation de disposer d’un contrat d’assurance auto. Dans tous les contrats, il y a toujours à minima une garantie de responsabilité civile.

La garantie de responsabilité civile a pour objectif de couvrir les dommages qui peuvent être causés lors d’un accident. Elle couvre ainsi les dommages causés par le conducteur à un tiers, qu’il soit passager du véhicule ou non.

Il est toutefois recommandé de prévenir votre organisme d’assurance de votre activité, si vous effectuez du covoiturage de façon fréquente voire quotidienne. En effet, votre contrat d’assurance peut contenir des clauses d’exclusion à connaitre pour certaines situations.

Les exclusions de votre contrat d’assurance auto

Dans certains cas bien précis, votre organisme d’assurance peut refuser l’indemnisation ou ne vous octroyer qu’une indemnisation partielle en cas de sinistre. Ces situations sont définies en amont et bien spécifiées sur votre contrat d’assurance auto.

Votre organisme d’assurance peut par exemple refuser intégralement ou partiellement une indemnisation si vous confiez le volant à un passager alors que votre contrat interdit le prêt du volant. Vous conduisez un véhicule de fonction et votre employeur n’autorise pas le covoiturage ? Là encore, vous risquez de ne pas être couvert par votre assurance. Il en va de même si vous réalisez un bénéfice sur vos trajets (hors participation aux frais de trajet).

Il est donc essentiel de bien vérifier les clauses de votre contrat d’assurance auto avant de vous lancer dans le covoiturage. Notez également que certains organismes d’assurance proposent des garanties spéciales covoiturage.

Pour résumer, vous n’avez pas besoin d’une assurance particulière si vous faites du covoiturage ponctuellement avec votre voiture, et sans contrepartie financière hormis les frais de trajet. L’ assurance auto couvre les risques. Si vous avez un doute, contactez votre assureur.

Les assurances des plateformes de covoiturage

Les plateformes de covoiturage ont pour objectif de mettre en relation les conducteurs et les passagers qui empruntent le même trajet. Ces plateformes visent à garantir un trajet sûr et serein à l’ensemble des voyageurs grâce à différents dispositifs.

La plupart des plateformes de covoiturage proposent ainsi des services d’aide et d’assistance qui viennent compléter et/ou renforcer la couverture garantie par votre contrat d’assurance auto. Parmi les services les plus courants, on retrouve :

  • Une assistance en cas de d’incident : remorquage du véhicule, transport des voyageurs à la destination finale lorsque le véhicule défaillant, etc.
  • L’hébergement du conducteur et des passagers sur place en cas d’immobilisation forcée
  • Le remboursement de la franchise d’assurance en cas de prêt du volant à un passager

N’hésitez pas à vous renseigner auprès des plateformes et de votre organisme d’assurance en cas de doute ou de question.

Laisser un commentaire